Une aide pour la domiciliation d’entreprise

Domiciliation d'entreprise

Quand un entrepreneur souhaite créer une entreprise, la première chose à faire c’est de lui domicilier et lui donner un siège social bien adéquat. Après cela, le positionnement de son établissement sur le plan commercial et marketing sera aussi boosté et reconnu aussi bien en local qu’en ligne. Qu’est-ce qu’il faut savoir avant de s’attaquer à cette méthode ? Quels seront les avantages ? Où la domicilier ? Cette action est-elle un must pour chaque société ? Cet article répondra clairement à ces questions.

Définition d’une domiciliation d’entreprise 

Une entreprise est dite domiciliée quand elle possède une adresse administrative qui sera utilisée uniquement  pour son siège social. C’est une adresse un peu différente de celle de son adresse exacte, mais très utile pour le transfert de courriers entre le domicilié et ses clients. Aussi, la domiciliation d’entreprise implique à la sélection de sa boîte postale afin de faciliter la réception des documents administratifs venant des fournisseurs et clients potentiels. À part cela, ce domicile doit être visible sur les factures,  les devis et tous courriers ou contrats importants. Les sociétés de domiciliation proposent une gestion partielle ou totale de l’administration de la firme en question. Comme le cas de domaparis, titulaire du site web www.domaparis.com/, vous serez bien guidé et accompagné par l’équipe des domiciliataires. Demander une domiciliation en ligne pour domicilier son établissement est donc possible. Alors, qui sont les domiciliataires à privilégier ?

Pourquoi une domiciliation ? 

Être domicilié est exigé pour les entreprises. En fait, c’est le début de la procédure de sa création qui facilitera réellement son immatriculation qui sera validée ainsi par l’administration d’un greffe. Le dirigeant pourra choisir s’il veut créer une nouvelle adresse ou préserver le nom de sa société pour sa domiciliation. Il est aussi important de méditer à l’avance sur l’adresse de votre siège social pour améliorer le côté marketing. À titre d’astuce, il est recommandé de visiter les lieux où l’on veut domicilier son établissement avant de signer un contrat de domiciliation. La raison c’est que certains domiciliataires proposent un tarif de haut niveau et un montant hors de prix, mais les locaux réels n’en valent pas le coup. Par exemple, l’espace est trop restreint, bruyant ou bien dépourvu de certaines installations attendues. Alors bien entendu, si vous désirez un local bien existant à part une adresse administrative, faut-il visiter davantage l’endroit. Et pourquoi ne pas prendre d’abord le temps de comparer les offres et services proposés par des prestataires différents ? Cette bonne préparation est une bonne pratique que vous ne regretterez pas.

Malgré tout, le domicilié est obligé d’utiliser exclusivement le local. Son devoir est d’informer le domiciliataire en cas de changement d’activité ou toute déclaration administrative de leur part. C’est aussi le cas pour d’éventuelles modifications de nom ou de personnel responsable.

Les différents types de domiciliation 

L’entrepreneur aura la possibilité d’arrêter son choix sur différent type de domiciliation existante. Par exemple, la domiciliation dans un domicile particulier s’explique que le siège social est fixé à l’adresse personnelle du propriétaire. Cette technique est acceptée selon les lois d’urbanismes et les conditions de la copropriété. Pour la domiciliation dans un local commercial, il est envisageable de le faire dans un commercial local si celui-ci se manifeste comme une activité commerciale. Une domiciliation pour centre d’affaires est dédiée aux sociétés de services qui veulent fixer son adresse à un domiciliataire de son choix. Pour les entreprises coworking, une autre domiciliation bien appropriée est disponible. Il y a aussi un autre type appelé Domiciliation dans une pépinière d’entreprise qui s’explique comme suit : l’espace de travail est partagé entre plusieurs entreprises différentes. Très pratique, car ces entreprises pourront s’entraider et utiliser mutuellement les équipements et outils qui s’y trouvent. Et le moins connu parmi ces méthodes est la domiciliation au siège social d’une autre entreprise.  Cette dernière se manifeste sous la manière d’un contrat entre le représentant légal et l’autre compagnie bénéficiaire. Sous un contrat de 5 ans (durée maximale), avec le consentement du syndicat de copropriété, les deux sociétés peuvent travailler ensemble.

Avantages et inconvénients :

L’avantage c’est que les services sont personnalisés et des services postaux et administratifs sont gagnés. Votre visibilité et votre adresse seront de mieux en mieux plus reconnues par toutes vos cibles. La nouvelle entreprise n’est pas obligée de louer ou d’acheter des bureaux qui s’avèrent souvent coûteux et elle pourra se libérer des frais et charges qui s’appliquent. Sûrement, vous aurez accès à des adresses distinguées et réputées sans être obligées d’y exister réellement. Résultat : votre adresse envoie aux publics et aux clients une image attractive. Au passage, votre permanence téléphonique est gérée et même les prises de rendez-vous et planning sont entreprises par la société domiciliataire. Sans oublier la protection de votre vie privée, surtout en cas de litige entre un certain client néfaste. Alléger des charges de son établissement c’est possible grâce à la domiciliation.

Le seul inconvénient, comme tout projet qui démarre, c’est le besoin d’un investissement important. Toutefois, des grilles tarifaires sont disponibles pour la consultation des services prioritaires et essentiels. En plus, si l’institution en question veut disposer d’une adresse de prestige pour élargir son marketing et de faire connaître sa réputation, les frais à payer seront rapidement amortis.