Paul Morlet « Le visionnaire de la lunette »

Paul Morlet

 

Une grande enseigne d’optique française renommée a été fondée en 2014 par un homme au nom de Paul Morlet accompagné de son collaborateur Xavier Niel1. L’entreprise affiche en 2018 un chiffre d’affaires moyen et compte environ 225 collaborateurs basés en France2 et dans un centre de logistique se trouvant à Lyon. Paul Morlet est un jeune entrepreneur lyonnais qui a bâti sa première société de lunettes personnalisables et publicitaires, après avoir décroché son Baccalauréat professionnel en électricité.

 

Connaitre la fameuse histoire de Paul Morlet

 

À 18 ans, Paul Morlet a obtenu son BEP d’électricien, il entre dans une compagnie ferroviaire pour suivre 2 ans de formation, sans aucune perspective d’embauche. Grâce à la formation, il a pu décrocher un CDI dans une grande enseigne. Et c’est la révélation, il ne gagne pas grand-chose, mais fait un travail qui lui plait. Il a alors l’idée de fabriquer des lunettes publicitaires à un prix bas et coller quelques stickers microperforés sur les verres. La première marque est née, avec quelques euros qu’il avait en poche. À l’époque, il était ambitieux et pensait que son idée fut une révolution. Cependant, ça ne marchait pas, car il ne possédait aucun marché en face. Mais cela ne le découragea pas, Paul Morlet a fait preuve d’audace sur les réseaux sociaux, avec quelques moyens de bord. Comme résultat, les lunettes se sont retrouvées sur le nez des stars internationales et s’affichaient rapidement dans les médias. C’est là que débute sa couverture médiatique, ce qui mène ce jeune entrepreneur à faire des millions de chiffre d’affaires en un an d’activité seulement. Pour en savoir plus sur Paul Morlet management, visitez le site de go-entrepreneurs.com

 

Quels sont les parcours de ce jeune entrepreneur ?

 

À 28 ans, Paul Morlet a bousculé le marché des lunettes en France et a réussi à défier les experts de l’optique. Son nom ne dit pourtant rien à personne. Il doit sa réussite spectaculaire à son culot inébranlable, à son bagout et à une rencontre avec Xavier Niel. Il n’a obtenu que le bac, et a  lancé en 2010, sa première boite. Son idée été de concevoir des lunettes publicitaires avec des noms de stars imprimés sur tous les verres. Puis, il a posté de nombreux messages sur les réseaux sociaux avec les photos des lunettes. Des sportifs et des acteurs ont joué le jeu et les ont portés, puis publier leurs photos sur les réseaux sociaux. Les peoples et les grandes marques se sont alors arrachés ces lunettes. C’est là que commençait sa gloire et sa popularité.

 

Le génie de ce visionnaire des lunette est-il dû à un coup de pouce du destin ?

 

Un opticien vend normalement 3 paires environ de lunettes par jour.  Paul Morlet, il en vend au minimum 300. Après cela, il a fallu réaliser un process industriel des pièces en seulement 3 mois, alors qu’il aurait fallu 2 années dans les conditions normales. Mais ces conditions n’ont pas arrêté le jeune entrepreneur, il a continué à en produire encore plus pour satisfaire sa clientèle. C’est sans compter essentiellement sur le fruit du hasard, une grande surprise s’est présentée à Paul Morlet quand, la veille du lancement de son tout premier magasin, l’enquête UFC-Que a choisi de dénoncer les marges des opticiens qui viennent de sortir dans les médias. Après cela, tout été suivi par la saisie de la Cour des Comptes et par le ministère de l’Économie afin d’établir des rapports sur le vrai prix de lunettes. C’est le 22 mai 2014, que le premier magasin ouvre à Paris. Des lunettes de vue à une dizaine d’euros .C’est un grand hasard qui met des étoiles dans les yeux de ce génie.

 

Un succès mérité pour ce jeune opticien

 

Trois ans après, l’enseigne a ouvert un magasin et, actuellement, on voit l’ouverture de 2 magasins  par mois avec une prévision d’autres magasins supplémentaires en seulement 24 mois. Il a maintenant 400 salariés et en aura 800 d’ici la fin de l’année. En France, son magasin est le 6e vendeur de lunettes. Comme quid de son avenir, il y va toujours plus vite et plus loin en réalisant une ouverture à l’international, et en offrant une gamme très diversifiée en déclinant le concept pour des marchés de l’audition ou du dentaire. Là, l’exigence semble forte, car il y a de la concurrence, et cela se trouve sur Internet et dans le monde entier.  Ses boutiques proposent aujourd’hui environ 500 montures, un examen gratuit de la vue sans ordonnance ni délai, un changement de modèle chaque semaine, des lunettes de vue données rapidement… c’est ce service prémium difficile à trouver ailleurs qui fait la différence. Actuellement, le jeune homme savoure son succès et ses lunettes se trouvent parmi les grandes marques. Les stars et les acteurs sont les premiers clients de son magasin.