Le rôle de l’avocat en droit du travail dans la gestion des conflits au sein de l’entreprise

avocat

Publié le : 15 mai 20234 mins de lecture

Les conflits au travail sont inévitables et ces tensions ont un coût. En effet, elles représentent 152 milliards d’euros de perte chaque année selon les données sur ce sujet. Selon ces statistiques, au moins deux salariés sur trois font face à un conflit au travail. Peu importe son ampleur, il est source de stress, d’absentéisme et de démotivation chez l’employeur. Un conflit peut prendre différentes formes : harcèlement, licenciement abusif, discrimination. Dans tous les cas, l’intervention d’un avocat spécialisé en droit du travail s’avère indispensable.

Pour quelle situation demander l’aide d’un avocat ?

L’assistance d’un avocat en droit de travail est essentielle pour gérer un conflit. Si le niveau de gravité est moindre, les deux parties conviennent d’un accord à l’amiable. C’est le cas d’une erreur sur la fiche de paie ou l’absence de prise en charge d’une note de frais. Dans ces situations, une discussion avec l’équipe RH suffit pour trouver une entente pacifique.

Par contre, si la situation semble complexe, il est judicieux de faire appel aux conseils juridiques d’un avocat droit du travail>. Dès le premier entretien, cet expert explique vos droits dans ce conflit. Si vous êtes un employé, il donne des informations précieuses sur votre convention collective.

L’action en justice représente une solution de dernier recours. L’avocat recommande généralement la médiation. Trouver une solution à l’amiable est plus avantageux pour les deux parties. D’après le conseil du Prud’hommes, une personne en situation de conflit dans son milieu professionnel est libre d’engager un avocat. Cependant, aucun texte ne l’oblige à solliciter un avocat spécialisé en droit du travail.

Par contre, ce spécialiste est plus compétent pour trouver une solution à votre problème. Son travail englobe la préparation et le dépôt de votre dossier. Si le cas requiert une expertise externe, il se charge de le trouver.

En raison de son expertise, il prend en main des situations complexes comme :

  • un accident de travail ;
  • un contrat de travail non respecté ;
  • une grève illicite ;
  • un délit d’hygiène ;
  • un contentieux de masse.

À parcourir aussi : CONFLITS DU TRAVAIL

L’intervention de cet expert dans la gestion de litige

Employeur comme employé peut solliciter l’aide d’un avocat en droit de travail dans une situation conflictuelle. Il prête assistance à son client dans la gestion du litige. Dans le cas où vous anticipez l’apparition d’un conflit, les conseils juridiques de cet expert consistent à mettre en place un mode alternatif de gestion de conflit. Ainsi, il préconise généralement la médiation, la négociation, la conciliation ou l’arbitrage entre les deux parties.

Il est dommage de se lancer dans une négociation sans avoir des notions juridiques. Avant de franchir cette étape, l’avocat donne des recommandations sur la technique à adopter. Après une analyse de la situation, il identifie les points qui sont à votre avantage. À l’issue de cette analyse, il établit une stratégie tenant compte des différends et intérêts des deux parties.

Dans le même thème : Quelle expertise technique doit-on chercher chez un avocat d'affaires ?

L’avocat en droit de travail après une négociation

Après des jours de négociations, vous avez eu gain de cause. Le rôle de l’avocat ne s’arrête pas à la médiation. Au contraire, il poursuit son intervention pour s’assurer que les accords sont bien appliqués. En effet, vous n’êtes pas à l’abri des nullités malgré la signature de l’accord. C’est pourquoi l’expert accompagne ses clients et veille à ce que le processus d’homologation soit exécuté.

À noter que le rôle de l’avocat n’est pas de prendre votre partie dans la gestion de conflit. Il tient plutôt le rôle d’un psychologue, celui qui vous aide à surpasser les origines du litige. Ses propositions sont positives et ne pénalisent aucune partie.

L’avantage de l’avocat se trouve dans son respect rigoureux du secret professionnel. La médiation entre vous et l’autre partie demeure un secret. Les parties ne peuvent utiliser les propos échangés à charge l’une contre l’autre.

Le recouvrement de créances à l’ère numérique : Tendances et meilleures pratiques
Automatisez vos processus contractuels : les fonctionnalités essentielles d’un logiciel efficace

Plan du site