Comment réussir la traduction d’un contrat commercial international ?

traduction d'un contrat commercial international

De nos jours, de nombreux domaines ont évolué grâce à l’internationalisation des échanges. C’est surtout le cas en ce qui concerne le secteur commercial. En effet, le commerce à l’international est devenu une activité à part entière dans plusieurs pays. L’établissement de contrats commerciaux internationaux est devenu une démarche courante pour sécuriser et contrôler les échanges. Cependant, chaque pays possédant sa propre langue, la rédaction de ces contrats peut nécessiter des travaux de traduction. Auparavant, le droit anglo-saxon régissait cette rédaction. Néanmoins, la traduction des textes juridiques comme les contrats commerciaux peuvent actuellement se faire en d’autres langues plus spécifiques tels que l’espagnol, l’allemand, l’italien ou encore le mandarin. Bien entendu, ce type de traduction reste assez complexe à réaliser. Voici quelques informations utiles pour réussir la traduction d’un contrat commercial international.

L’importance de la traduction d’un contrat commercial international

L’utilité d’un contrat commercial international est de déterminer les obligations et les droits d’un acheteur et d’un vendeur lors d’une transaction commerciale internationale. Il peut aussi bien s’agir d’une importation que d’une exportation. Le contrat en question permet également d’établir la relation commerciale entre les deux parties. Ce document pouvant être réalisé à l’étranger ou avec un pays étranger, il est indispensable de porter une attention particulière à sa traduction. La traduction de contrat doit être effectuée minutieusement afin que les échanges entre les parties concernées soient facilités. Cela permet aussi d’éviter tous risques de litiges, notamment en ce qui concerne la compréhension des systèmes juridiques. Ces systèmes peuvent être relativement différents d’un pays à un autre. Par ailleurs, la création d’un contrat commercial international constitue la démarche juridique la plus importante dans le domaine du commerce international. Cedit contrat est aussi régi par un cadre juridique spécifique et s’appuie sur différentes règles. Celles-ci permettent d’améliorer les échanges internationaux et de les harmoniser (INCOTERMS, Convention de Vienne…). La traduction des langues n’est cependant pas aisée. Entre les systèmes juridiques distincts, les cultures diversifiées et les différences de langues, le recours à un traducteur international reste la meilleure alternative.

Les erreurs à éviter lors de la traduction

Un contrat commercial international est un véritable document juridique. Il doit être exempt d’erreurs et être parfaitement structuré. Il doit également être facile à comprendre, c’est pourquoi il est important d’optimiser sa traduction. Lors d’une traduction commerce international, plusieurs erreurs et imperfections sont à éviter aussi bien au niveau des structures que du sens. Parmi ces erreurs, vous pouvez notamment distinguer le choix d’un mauvais équivalent au niveau du système juridique ciblé ou une non-correspondance des termes et notions juridiques dans le document à traduire et le document traduit. Il faut aussi éviter les traductions mot à mot sans recherche de sens, l’utilisation abusive de termes génériques et la confusion entre les expressions et mots au niveau des différentes langues. Négliger la phase de relecture est également à proscrire pour éviter tous problèmes de compréhension lors de la signature du contrat commercial international. Ainsi, la traduction de ce type de contrat nécessite la maîtrise des cultures, terminologies et techniques spécifiques à toutes les langues.

Les avantages d’un traducteur international

Faire appel à un traducteur international pour la traduction de contrats commerciaux internationaux possède plusieurs avantages non négligeables. Cela permet de sécuriser le contrat en le rédigeant de façon concise, claire et sans ambiguïté. Il peut être traduit en anglais, la langue de référence, ou dans les langues spécifiques des pays de certains contractants. Un traducteur professionnel est aussi capable de réaliser tous travaux de traduction juridique. Il possède les connaissances et les compétences requises concernant les usages et les règles commerciaux des pays concernés par le contrat. Il peut ainsi réaliser des traductions à la fois irréprochables et rigoureuses. De plus, il est important de savoir que ses traductions sont certifiées. Bénéficiant généralement d’une assermentation, il peut prendre en charge la traduction de tous types de contrats commerciaux internationaux.