Quelle formation suivre pour exercer le métier de DPO ?

Quelle formation suivre pour exercer le metier de DPO

Concrètement, quand une entreprise traite des données à caractère personnelles, elle est dans l’obligation de se conformer au règlement général sur la protection des données (RGPD). Puis, afin de pérenniser cette conformité, cette entreprise doit faire appel à une personne en en vue d’assurer le respect de la protection des informations personnelles, notamment le data protection officier ou DPO.

Métier de data protection officier, en quoi ça consiste ?

Dans le secteur du numérique, un nouveau métier a aujourd’hui le vent en poupe, notamment le data protection officier ou DPO. Métier créé par la RGPD, le DPO a pour mission de s’assurer que les entreprises clientes, notamment celles qui travaillent avec des données en masse, soient en règle vis-à-vis des données qu’elles recueillent et utilisent à des fins internes ou commerciales. Afin qu’il puisse réaliser à bien sa mission, il doit travailler en étroite relation avec d’autres départements de l’entreprise : direction générale, marketing, ressources humaines… D’autre part, sa mission est beaucoup plus large et ouverte contrairement à celle du CIL. En plus de ses connaissances approfondies en informatique et en cybersécurité, le data protection officier dispose également d’une bonne culture juridique, essentiellement en droit des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Toutes personnes travaillant dans des domaines en rapport avec l’informatique, cybersécurité et NTIC peuvent bel et bien devenir DPO au sein d’une entreprise ou cabinet de conseil, par exemple les informaticiens, les ingénieurs en cybersécurité, les juristes spécialistes des NTIC, et ainsi de suite. Si une telle mission vous tente que vous désirez vous former pour y arriver, vous pouvez passer directement sur https://www.dpms.eu/.

Quelle formation pour devenir data protection officier ?

Avant d’accéder au métier de data protection officier DPO, il est obligatoire de suivre des parcours de formation RGPD. À vrai dire, les formations pour accéder au poste de DPO sont généralement fournies par des universités ou des écoles d’ingénieurs. La plupart des personnes qui sont chargées de pérenniser la protection des données sont diplômées de l’université de Paris II Panthéon Assas de data protection officier. On peut également constater d’autres personnes titulaires d’un master à l’ISEP de management en protection des données à caractère personnel. En plus de ces diplômes, les titulaires du diplôme universitaire de Correspondance Informatique et libertés (CIL) ou DPO délivré par l’université de France Comté peuvent également exercer le métier de data protection officier. Idem pour ce qui est des diplômés en master de l’ESIA formant à la sécurité de l’information et des systèmes, ou encore les diplômés en délégué à la protection des données de l’université de technologie de Troyes. En outre, l’institut Léonard de Vinci propose aussi un MBA spécialisé management de la sécurité des données pour les personnes qui désirent assurer la mission de DPO. Au cas où vous n’êtes pas issu d’une des formations déjà susmentionnées, il vous est quand même possible de postuler au poste de DPO à partir d’un bac + 3 ou plus 5. Cependant, cette possibilité dépend de votre orientation initiale, par exemple juriste, informaticien…

Quelles qualités pour devenir data protection officier ?

Pour être un data protection officier efficace, il convient juste de maitriser les bases de ce genre de métier notamment la culture informatique et juridique. Vous devez maitriser les différentes composantes de ces deux piliers tout en connaissant comme votre propre poche la règlementation régissant la protection des informations à caractère personnel et bien sûr les techniques, approches et concepts se rapportant sur la protection de ces données. Qui plus est, un DPO doit également respecter les fondamentaux de la vie privée de l’entreprise, la confidentialité, les transferts de données, la législation des systèmes afin de mettre en conformité l’entreprise client avec le RGPD.