Comment rédiger une lettre de démission ?

Lettre de démission

Vous souhaitez rompre votre contrat de travail pour une meilleure offre ou tout simplement l’envie de changement ? Le mieux est d’envoyer une lettre de démission à votre employeur. Au-delà de la forme, cette lettre prouve que votre employeur a été informé de votre décision. Vous éviterez ainsi des conflits notamment en ce qui concerne le délai de préavis. De l’autre côté, la rédaction d’une lettre de démission vous permet de prendre du recul par rapport à la situation. Quitter son travail, c’est quand même une décision audacieuse. Suivez nos conseils pour rédiger une lettre de démission courte, claire et concise.

Inscrivez dans la lettre toutes les informations essentielles

La Lettre de démission (CDI) doit inclure certains renseignements importants. L’en-tête doit contenir le nom, le prénom, l’adresse et le contact du salarié souhaitant quitter son poste. De l’autre côté, vous devez mentionner toutes les informations concernant l’entreprise (nom de l’entreprise, raison sociale, adresse, etc.) et enfin la date de l’envoi de la lettre. Vous constaterez que c’est la même formule qu’une lettre de motivation. L’objet de la lettre est simple « LETTRE DE DÉMISSION ». Vous devez impérativement inclure cette information dans votre lettre. En effet, c’est la manifestation de votre volonté claire et non équivoque de rompre votre contrat de travail. Dans le corps de la lettre, vous devez mentionner l’intitulé du poste que vous souhaitez quitter, la date effective de départ au sein de l’entreprise (en prenant en compte le préavis) et enfin votre signature. L’idéal est de personnaliser votre lettre de démission en y incluant toutes ces informations. Si vous manquez d’inspiration, voici quelques exemples de Lettre de démission (CDI).  

Rédigez une lettre neutre avec un langage soutenu

Restez professionnel, quel que soit le motif de votre départ de l’entreprise. Concrètement, votre lettre de démission ne doit pas inclure les motifs de votre démission. En effet, le salarié souhaitant quitter son poste n’est pas obligé de motiver sa décision. Si vous désirez quand même apporter quelques précisions sur votre départ, la mention « raison personnelle » suffit.  

Quid si vous quittez votre poste suite à un conflit avec votre employeur ? Dans ce contexte, vous pouvez expliquer les raisons de votre démission. En cas de procédure juridique, votre avocat se basera sur ces informations pour élaborer votre défense. Malgré la tension entre vous et votre employeur au moment du départ, restez courtois. Le mieux est de développer des critiques constructives pour améliorer l’organisation ou le fonctionnement de l’entreprise.

Assurez-vous que votre lettre de démission est bien parvenue à votre employeur

Sachez que le délai de préavis commence au moment de la réception de la lettre par votre employeur. Il est donc capital de s’assurer que votre lettre de démission a bien été reçue par les responsables de l’entreprise. Vous pouvez l’envoyer par la poste. Dans ce cas, l’accusé de réception justifie la date de remise de votre lettre de démission à votre employeur. La meilleure alternative est de remettre en main propre cette lettre. Dans ce cas, vous devez rédiger une lettre de démission en deux exemplaires. Après signature par l’employeur, l’un des exemplaires vous sera remis. À vous de le garder précieusement.